SENSIBILISATION DES JEUNES FILLES DE DUBREKA SUR L’EDUCATION SEXUELLE

Member

Mohamed Lamine KEITA


Local organization

JCI Dubreka Racines


National organization

Guinea


Member

Mohamed Lamine KEITA


Duration

From February 1 to March 13, 2021

Target

Jeunes filles de la commune urbaine de Dubréka


Target population

300


Target avg age

18


People impacted

500


Sustainable Development Goal

Good Health and Well-Being


Development stage

Health and Wellness


Purpose

Lutter contre les grossesses non désirées et prévenir les Infections Sexuellements Transmissibles chez les jeunes de filles de Dubréka


Overview

De nombreux jeunes deviennent sexuellement actifs avant d’avoir obtenu une éducation sexuelle quelconque. Ce manque d’information les met à risque de grossesse non désirées et de maladies sexuellement transmissibles (MST). L’éducation à la sexualité peut aider ces jeunes à éviter de tels problèmes et à améliorer leur santé reproductive à l’avenir.
Plusieurs études ont montré que l’éducation sexuelle peut effectivement aider à repousser l’échéance des premiers rapports sexuels chez les adolescents. Chez les jeunes déjà sexuellement actifs, voire déjà mariés, l’éducation sexuelle peut encourager l’utilisation efficace et régulière des moyens de contraception et de protection contre les MST. Selon les recherches effectuées, la présomption qui veut que l’éducation sexuelle risque de promouvoir l’activité sexuelle semble être sans fondement.
L’organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment publié une analyse effectuée sur 1.050 articles scientifiques visant les programmes d’éducation sexuelle. Les chercheurs n’ont trouvé « aucun fondement aux allégations voulant que l’éducation sexuelle encourage l’expérimentation sexuelle, et qu’elle engendre un accroissement de l’activité sexuelle. S’il existe des liens quelconques, ceux-ci mènent sans exception vers un retardement des premiers rapports et /ou vers l’utilisation efficace des contraceptifs » (https://www.caducee.net/DossierSpecialises/reproductive/adolescents/l-education-protege1.asp).
A ce jour, la Guinée fait partie des pays d’Afrique qui disposent d'un programme national d'éducation à la sexualité. Elle est en train de faire des efforts pour aller vers l'introduction de l'éducation à la sexualité dans les programmes. Ce qui lui donne droit d'occuper la première place devant la Côte D'ivoire.
A Dubréka, la sexualité est un sujet tabou dans les familles. Si bien que les jeunes la découvrent d'eux-mêmes, avec tous les risques que cela comporte : grossesses non désirées, transmission de maladies etc.
Bien qu’il y’ait l’ambition du gouvernement à insérer l’éducation à la sexualité dans les programmes scolaires, nous noterons qu’il y’aura toujours des risques vis-à-vis des jeunes filles non scolarisées dans les villages. Pour minimiser ces risques, ces efforts du gouvernement méritent d’être accompagnés et appuyés par des actions des organisations de la société civiles à travers des campagnes de sensibilisation dans les langues du pays.
C’est dans ce cadre que la jeune chambre internationale Dubréka Racines, partant de tous ces constats, initie ce projet de sensibilisation des jeunes à la sexualité dans la commune urbaine de Dubréka.


Actions Taken

1
Organisation d'une journée de sensibilisation sur l’éducation à la sexualité
2
Recherche et obtention de quatre (4) panelistes pour la journée de sensibilisation
3
Proposition et validation de deux (2) thèmes de sketch et récital par écoles sur l’éducation à la sexualité
4
Recensement de trois cent (300) jeunes filles dans les différentes écoles de Dubréka

Results

• Quatre Cent 400 jeunes filles ont été sensibilisé sur les differentes mésures de prévention des grossesses non désirées et des infections sexuellements transmissibles.
• Des échanges fructueuses sur les differentes infections sexuellements transmissibles (VIH/SIDA, syphilis,...) entre les panelistes et les participantes ont été tenu
• Plus de 500 préservatifs ont été dispatchés.

• Au finish les participantes ont la maitrise des mésures de prévention sur les grossesses non désirées et des infections sexuellements transmissibles.


Recommendations

Partant de nos constant rélévés suite à nos enquêtes de terrain, il s'est avéré que la sexualité reste et démeure un sujet tabou dans les localités, ce qui se traduit par le manque d'information sur les mésures de prévention et leurs exposants à des risques de grossesses non désirées et des infections sexuellements transmissibles.
Par conséquent, nous récommandons :
1) AU MINISTERE DE L'EDUCATION : D'Instaurer des cous d'éducation sexuelle dans les programmes d'enseignement ;
2) AU MINISTERE DE LA SANTE : De multiplier les campagnes de dépistage et de prise en charge des infections sexuellements transmissibles au sein des communautés ;
3) AUX ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE : De multiplier les causéries éducatives.


Contact

mohamedlaminekeith@gmail.com

Donate
Support our impact! Donations fund numerous national and international projects contributing to training, development and sustainable, positive change around the world.