Actualités — March 19, 2018

Présentation de l’Ambassadrice JCI : Tennille Amor

La semaine dernière, nous avons eu l'occasion unique d'en découvrir davantage sur notre nouvel ambassadrice JCI, Tennille Amor, qui a reçu un poste d'ambassadrice JCI lors du Sommet international sur la paix qui a eu lieu en septembre 2017 à Kuching, Sarawak, Malaisie. Le programme des Ambassadeurs JCI reconnaît les personnes qui ne sont pas membres de la JCI mais qui sont des exemples de la Mission JCI - pour permettre aux jeunes de créer un changement positif. En tant que chanteuse et compositrice, Tennille Amor met non seulement en valeur sa voix formidable, mais elle utilise cette dernière pour s’élever et éduquer les autres sur ce qu'elle pense peut faire du monde un meilleur endroit.


Apprenons-en plus sur Tennille !


Beaucoup de nos membres peuvent vous connaître par rapport à des évènements JCI, cependant, pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Je suis une chanteuse/compositrice, Championne de la jeunesse des Nations Unies, Ambassadeur JCI de la paix et co-fondateur de l'organisation, E.P.I.C.  - Everyday People Initiating Change (Les gens de tous les jours initient le changement). Grâce à E.P.I.C., nous forons des puits d'eau propre en Tanzanie, en Afrique, et nous nous concentrons sur la croissance et le développement des communautés dans chacun des villages où nous forons.  


Quel beau travail ! Il est facile de voir de quelle façon vos activités sont alignées avec la mission de la JCI pour créer un changement positif. Alors, comment vous êtes-vous finalement connectée et impliquée avec la JCI ?

J'ai parlé à un panel sur l'égalité des sexes aux Nations Unies avec le Secrétaire général de la JCI, Arrey Obenson, et j'ai interprété ma chanson, « Je suis une fille ». Par la suite, Arrey m'a demandé si je pouvais envisager de m'impliquer dans la mission de la JCI pour donner aux jeunes les moyens de créer un changement positif, car mon travail est très proche de ce que la JCI représente. Bien sûr, j'adore tout ce que l'organisation représente, donc peu de temps après, j'ai chanté lors de mon premier évènement JCI à New York, et j'ai ensuite chanté au Canada, à Amsterdam et en Malaisie avec la JCI. Cette année, j'ai hâte de participer aux évènements JCI à Miami, New York et en Inde.  


Avec votre formidable travail pour la JCI, vous avez eu l'opportunité de devenir Ambassadrice JCI au Sommet International de la Paix en Malaisie. Pourquoi avez-vous accepté de devenir une Ambassadrice JCI ?

J’ai ressenti un véritable honneur lorsqu’on me l’a proposé, parce que je reconnais l'importance du rôle. C'est mon espoir de continuer à travailler avec la JCI pour de nombreuses années à venir ! Lorsque SG Arrey et moi avons eu notre première réunion officielle pour discuter de mon implication, notre vision était de continuer à grandir ensemble. Au fur et à mesure que ma plateforme s'élargira, je pourrai attirer davantage l'attention sur le travail incroyable que la JCI fait partout dans le monde et continuer à donner des conférences JCI pour apporter une voix créative et une perspective éclairée aux conversations importantes que nous aurons lors de chacune de ces réunions. Je crois sincèrement que la paix est possible et je reconnais que nous avons beaucoup plus de chances d'y arriver si nous travaillons ensemble !


C'est bon d'entendre cela ! Nous sommes tout à fait d'accord sur le fait qu'un travail plus important ne peut être accompli qu'en collaborant avec des personnes partageant les mêmes idées et travaillant dans le même but. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre moment JCI préféré ?

L'un de mes moments préférés a été lorsque j'ai chanté au Congrès Mondial JCI l'année dernière aux Pays-Bas. L’auditoire était vraiment incroyable, et beaucoup d'entre eux m'avaient vu participer à des évènements JCI précédents, donc ils connaissaient les paroles de mes chansons, et nous avons tous passé un bon moment. J'ai également aimé faire l’introduction de l'ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan. J'ai chanté, j'ai parlé de mon engagement envers les initiatives pour l'égalité dans le monde et je me suis connectée avec lui et sa femme, Nane, qui étaient à la fois vraiment adorables et inspirants. Je me suis bien amusée l'année dernière également avec mon bon ami Emmanuel Jal et mon nouvel ami Phyu Phyu Kyaw Thein en Malaisie lors du Sommet international sur la paix.  

 

Dites-nous plus sur vous, pouvez-vous nous dire ce qui vous passionne le plus dans la vie ?

Je suis passionnée par l'accomplissement de mon but dans la vie, et pour moi c'est multiforme. La majorité de ma musique est socialement consciente, et mon intention est d'utiliser ma plate-forme pour faire la lumière sur les problèmes mondiaux qui nécessitent plus d'attention. Je travaille dans le domaine de l'égalité des sexes depuis environ trois ans et l'année dernière, le monde a enfin commencé à s'intéresser à l'importance de veiller à ce que les changements que les femmes combattent depuis des décennies soient effectivement mis en œuvre. Le chemin à parcourir est encore long, mais je suis là pour le reste de ma vie, si besoin est. Je me sens appelée à défendre l'égalité à tous les niveaux, pas seulement l'égalité des sexes. J’ai une chanson qui s’appelle « Equals, » produite par Maejor et qui sortira plus tard cette année. Je suis également très passionnée par le travail que je fais à travers mon organisation, E.P.I.C. Le soutien que nous apportons à une douzaine de communautés en Tanzanie me rappelle l'importance de tout ce que je fais, car les avancées ici, sont les plus tangibles. Mon travail de soutien des Nations Unies, de la JCI et d'autres organisations qui se sont engagées à améliorer la vie des gens partout dans le monde est aussi quelque chose qui me passionne énormément.


Vous avez mentionné vos actions sur l'égalité des sexes, et c’est un sujet sur lequel les membres de la JCI travaillent également pour faire évoluer leurs communautés à travers le monde. Qu'est-ce que l'égalité des sexes signifie pour vous ? À quoi ressemble l'égalité des sexes ?

Pour moi, l'égalité des sexes signifie que les femmes et les hommes, les garçons et les filles devraient avoir des chances égales dans la vie. C'est vraiment aussi simple que cela. J'ai grandi aux Caraïbes dans une maison avec deux frères, une mère et un père (que j'aime beaucoup), mais mon père a parfois des vues sexistes. Les Caraïbes en général ont beaucoup de discrimination fondée sur le sexe, donc mon père est un produit de son environnement, mais depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours senti que je devais être considérée égale à mes frères. Au fil des ans, je pense qu'il a compris de plus en plus l'importance de donner aux femmes et aux hommes un terrain de jeu égal. Et je sais qu'il y a des femmes qui grandissent dans des environnements beaucoup plus répressifs que le mien. Aux États-Unis, nous assistons bien sûr à un éclairage massif sur l'importance de l'égalité des genres à travers des mouvements tels que #MeToo et #TimesUp. Mais je pense que le meilleur endroit pour commencer est dans nos propres foyers, avec les personnes qui nous sont les plus proches. Selon un rapport du McKinsey Global Institute, si tous les pays donnaient aux femmes les moyens d'atteindre leur plein potentiel économique, 28 000 milliards de dollars américains, soit 26 %, pourraient être ajoutés au PIB annuel mondial d'ici 2025. Il y aurait moins de pression sur les hommes qui actuellement portent le poids financier total de leur ménage, et tous les individus auraient la liberté de vivre pleinement.  


Quelle belle vision de l'égalité des sexes. Parlons de votre chanson à succès « I Am A Girl » qui amplifie votre message d'égalité. Comment cette chanson est-elle née ?

J'ai commencé à écrire « I Am A Girl » après avoir passé du temps avec des filles incroyables dans une école en Tanzanie. J'ai vu l'importance d'écrire une chanson avec des paroles puissantes et une mélodie qui serait assez accrocheuse pour que les filles de tous les âges puissent la chanter. Même en tant qu'adulte, je me connecte toujours à l'énergie juvénile qui, je crois, est ce qui nous permet de puiser dans notre créativité. « I Am A Girl » est une chanson sur la croyance en notre capacité à être tout ce que nous voulons être dans la vie, et c'est le message que je voudrais partager avec les femmes et les filles du monde entier.    


En réponse au mouvement #MeToo, vous avez récemment partagé une chanson « Bad Name ». Pourquoi était-il si important pour vous d’écrire et de partager cette chanson avec le monde ?

« Bad Name » est en fait une chanson vraiment difficile pour moi, surtout à cause du contenu de la vidéo. Je n'avais pas partagé l'histoire de ce qui s'était passé avec ma famille jusqu'à ce que je l'aie sortie, et certains d'entre eux avaient, bien entendu, beaucoup de mal à comprendre. J'ai écrit cette chanson il y a quelques années - le lendemain de l'expérience - et je ne savais pas si je la publierais, mais avec tant de femmes courageuses qui ont raconté leurs histoires de harcèlement et d'abus avec le mouvement #MeToo, je me suis sentie obligée de partager mon histoire.  Le blâme et la honte des victimes sont encore très réels, mais si beaucoup d'entre nous disent que nous avons été dans des situations similaires, il devient beaucoup plus difficile de nous ignorer ou de nous faire taire. Je pense que le changement commence enfin à se produire, et mon intention avec la sortie de la chanson et de la vidéo de musique de « Bad Name » était d'éveiller, je l'espère, quelques conversations saines autour du sujet du consentement.  


Merci pour votre courage et votre force de caractère pour partager ce message. Vous avez mentionné plus tôt que vous êtes co-fondatrice d'une organisation appelée E.P.I.C., pour Everyday People Initiating Change, pouvez-vous nous en dire plus sur la façon dont cette organisation a été fondée et toutes les nouvelles ou activités excitantes pour 2018 ?

Oui ! Mon partenaire d'affaires chez E.P.I.C. est l'un de mes meilleurs amis, Alexi Panos, et quand nous nous sommes rencontrés, nous avons immédiatement réalisé que nous avions un désir similaire d'avoir un impact positif sur le monde d'une manière ou d'une autre. Nous étions tous deux impliqués dans l'industrie du spectacle, et nous pensions tous deux qu'à un moment donné de notre carrière, nous aurions un moment où nous aurions assez d'argent, assez de plateforme, assez de temps et assez d'expérience pour commencer à faire quelque chose. Un jour, nous avons réalisé que la seule chose dont nous avions vraiment besoin pour avoir un impact positif sur le monde était le désir d’avoir un impact positif sur le monde.  


C'est de là que vient le nom E.P.I.C. Comme vous l'avez dit, cela signifie « Les gens de tous les jours initient le changement », et c'est de cela que nous parlons tous. Nous croyons qu’en tant que gens normaux, nous pouvons initier un changement positif dans le monde dès maintenant. Nous n'avons pas à attendre un moment parfait pour faire quelque chose. Nous pouvons commencer maintenant ! De la fin de l'été au début de l'automne de cette année, E.P.I.C. organisera quatre voyages différents de bénévoles qui se rendront en Tanzanie, en Afrique, pour nous aider à faciliter le forage d'un puits d'eau propre dans un nouveau village. Nous allons également commencer la construction d'une Maison et centre communautaire E.P.I.C. dans l'un des villages où nous avons foré il y a quelques années. En plus de cela, nous poursuivrons nos programmes de croissance et de développement communautaire, notamment en travaillant en étroite collaboration avec de nombreuses écoles, des étudiants, des groupes de femmes et en offrant des formations en leadership aux jeunes de divers villages. Si quelqu'un veut se joindre à nous lors de l'un de nos voyages cette année, veuillez visiter : www.epicfellowshipprogram.com, mais gardez à l'esprit que les places sont très limitées et ont déjà commencé à se remplir, donc plus tôt vous soumettez votre demande, plus nous sommes susceptibles de vous ajouter à un voyage !


Pour donner un exemple inspirant de ce qu'une jeune femme peut accomplir, quels conseils avez-vous pour les jeunes dirigeantes qui essaient encore de briser le mur de verre dans leurs arènes ?

N'abandonnez jamais, quoi qu'il arrive. Nous avons besoin de vous. Il y a tellement de pressions qui menacent de vous éloigner de votre chemin dans la vie, mais il est important de garder une vision claire. Si vous croyez que vous êtes appelée à diriger à quelque titre que ce soit, alors ne vous laissez pas influencer par les choses qui peuvent facilement vous détourner de ce que vous vous apprêtez à faire. Les femmes viennent de tous les niveaux. N'essayez pas de rentrer dans le moule et ne laissez personne d'autre dicter ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. Il y a beaucoup de femmes qui mènent une carrière réussie tout en ayant une famille, et beaucoup de femmes décident qu'elles n'ont pas besoin d'être en couple ou d'avoir des enfants pour vivre leur vie pleinement.  


Quant au mur de verre, le fait qu'il soit symboliquement fait de verre signifie qu'il est définitivement brisable. Si vous continuez à frapper assez longtemps et assez fort, vous finirez par l’éclater. Déterminez quelles sont vos priorités dans la vie ne vous arrêtez à rien jusqu'à ce que vous réalisiez ce que vous avez prévu de faire. Idéalement, nous devrions entrer dans chaque nouvelle année avec un sens approfondi ou nouvel objectif, tout en nous donnant l'espace pour évoluer dans le processus. Je sais que c'est plus facile à faire dans certains pays que dans d'autres, mais je chante et parle partout dans le monde, et la chose que nous partageons en tant que femmes, c'est notre force et notre résilience. Je pense que notre temps est enfin arrivé, et je crois que les progrès se font sentir dans le monde entier. Si vous n'êtes pas là où vous voulez être en ce moment, soyez patiente, votre heure approche. Assurez-vous de ne jamais abandonner la poursuite de vos rêves !  


Merci pour ce message inspirant qui malheureusement mettra fin à notre interview. Où les gens peuvent-ils vous trouver s'ils veulent suivre ce que vous faites ?  

Vous pouvez rechercher mon nom dans tous les médias sociaux et pouvez me suivre @TennilleAmor. Je publie assez fréquemment sur Instagram, Facebook et Twitter, et lance mes vidéos musicales sur YouTube et Facebook. Ma musique peut être trouvée partout où vous écoutez de la musique (iTunes, Soundcloud, Spotify, etc.). Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que je fais, vous pouvez visiter mon site Web à : www.TennilleAmor.com 


Vous souhaitez en savoir plus sur les Ambassadeurs JCI ? Rencontrez nos Ambassadeurs JCI aujourd’hui!

Partager cet article
Donnez
Soutenez notre impact! Les dons financent de nombreux projets nationaux et internationaux contribuant à la formation, au développement et à des changements durables et positifs à travers le monde.